Le président al-Assad : Il n’y a aucune différence entre un terroriste local, un terroriste importé ou un soldat sioniste, turc ou américain, parce qu’ils sont tous des ennemis de notre territoire

Damas 12-8-SANA / Le président al-Assad a affirmé que « la guerre ne nous empêchera pas de faire nos devoirs », soulignant que la force des peuples réside dans l’adaptation avec les circonstances pour les verser dans leurs intérêts.

Dans une allocution qu’il a prononcée devant les membres de l’Assemblée du peuple dans sa 3e législature le président al-Assad a dit : « Il fallait tenir cette séance au siège de l’Assemblée du peuple comme d’habitude, mais les mesures anti-coronavirus nous ont poussés à la tenir dans le palais du peuple ».

Et le président al-Assad d’ajouter : « Nous avons écouté beaucoup de critiques sur les élections de l’Assemblée du peuple, certaines parmi elles étaient correctes, mais la positivité la plus importante est de voir nos problèmes d’une manière crédible ».

Le président al-Assad a indiqué que les plans réussis se basent sur des visions stratégiques et l’Assemblée du peuple, joue un rôle crucial dans le dialogue et constitue un lien important entre le citoyen et le pouvoir exécutif.

Le président al-Assad a fait noter les lacunes dans les législations nuisent aux institutions, affectent la confiance du citoyen en lesquelles et causent la déstabilisation, assurant que n’importe quelle lacune dans les législations se soldera par un déséquilibre dans le travail de tout responsable quel que soit son sérieux.

« Les Etats-Unis ont besoin de terroristes dans la région, notamment « Daech » et ceux qui ont voulu la « Loi César » pour exprimer leur soutien aux terroristes », a-t-il affirmé.

Le président al-Assad a fait savoir que la « Loi César » n’est point un cas séparé des autres étapes précédentes dans l’embargo, lesquelles ont tellement nui au peuple syrien.

Le président al-Assad a assuré que les attaques israéliennes contre Deir Ezzor ont pour objectif de faciliter le déplacement des terroristes de « Daech ».

Et le président al-Assad de poursuivre : « La riposte pratique à l’embargo réside dans l’accroissement de la production et dans l’autonomie ».

« Rappelons-nous que notre soutien à l’armée est dû à ses accomplissements et notre soutien à notre Livre syrienne sera dû à sa force », a-t-il précisé.

« Nous poursuivons la lutte anticorruption, vu que la corruption, qui épuise la patrie, constitue des trous dans l’économie et des trous dans la moralité », a-t-il dit.

Le président al-Assad a souligné que la lutte anticorruption n’a point cessé dans le passé, mais elle a été consolidée durant les dernières années.

Le président al-Assad a indiqué que la patrie ne se tiendra pas ferme alors qu’elle est visée par les terroristes et pillée par les corrompus.

Et le président al-Assad de préciser : « Il n’y a aucune différence entre un terroriste local, un terroriste importé ou un soldat sioniste, turc ou américain, parce qu’ils sont tous des ennemis de notre territoire ».

« Le Golan restera toujours dans le cœur de chaque Syrien honnête et la décision de son annexion par un gouvernement de l’entité sioniste ou un régime américain est immorale », a-t-il martelé, assurant que « notre droit au retour du Golan à la Syrie est inséparable de notre droit de libérer tous les territoires syriens du terrorisme ».

A.Ch.

Check Also

Le ministère de la Santé : 52 nouveaux cas de coronavirus, 15 cas de guérison et 3 décès ont été enregistrés en Syrie

Damas-SANA / Le ministère de la Santé a indiqué aujourd’hui que 52 nouveaux cas de …